Le Blog

Actualités Trigano

[Astuces] Cyclotourisme : un vélo, une tente, un itinéraire

Tente pour cyclotourisme et astuces


Dormir sous la tente à la belle étoile a tout son charme, mais cela peut vite devenir une corvée si celle-ci ne correspond pas à vos besoins.

Nous sommes Aurélie et Marco, et depuis toujours nous adorons voyager avec ce que nous appelons « notre maison portable ».

Nous voyageons à vélo sur les routes du monde depuis 2018. Ce qui devait être une aventure de 18 mois en est maintenant à 45 mois. En cours de route, nous nous sommes rendus compte que nous voulions prolonger l'expérience et faire de cette aventure un style de vie.

Autant vous dire donc que le choix de notre
tente est primordial dans l'atteinte de cet objectif.

Après plusieurs centaines de nuit sous la tente et dans des conditions toutes aussi différentes les unes que les autres, nous souhaitons ici partager avec vous les critères à prendre en compte au moment d'acheter votre tente pour votre voyage à vélo, indépendamment de la durée et de la distance de votre périple.

Figure 2 En fin de journée, un orage nous tombe dessus ! Nous trouvons ce refuge de fortune sous lequel nous pouvons

Figure 1 Nuit sous un million d'étoiles au Laos (novembre 2019)



Les 3 CRITÈRES essentiels

  • Le premier point indispensable pour nous est que la tente soit autoportante. L’une des caractéristiques premières du cyclotouriste est qu'il est libre ; libre d'aller où il veut et de dormir où il veut. Avoir une tente autoportante remplit parfaitement cette fonction. Dormir sur une terrasse chez l'habitant, dans un monastère et y mettre la moustiquaire, devoir dormir sous l'autoroute, ou bien un bivouac sur un sol dur... quelle que soit la situation, la question de pouvoir mettre la tente ne se pose pas, car peu importe le sol, la réponse sera forcément "oui, c'est possible !".


Figure 2 En fin de journée, un orage nous tombe dessus ! Nous trouvons ce refuge de fortune sous lequel nous pouvons "planter" la tente sans problème :) Espagne - Juin 2021

  • Le deuxième point semble également être une évidence : le poids. Tout cyclotouriste veille à ne mettre dans ses sacoches que le strict nécessaire. Chaque gramme compte ! La tente est l'un des articles le plus lourd de l'équipement donc c'est un point à observer à la loupe. À titre orientatif, un poids autour des 2 kilos est un poids acceptable.

     Autre conseil au passage :  nous mettons la tente au milieu du porte-bagage arrière pour qu'elle soit facile d'accès, et la mettons dans un sac imperméable afin qu'elle ne soit pas directement exposée aux éléments météorologiques externes et ne perde ses propriétés.

  • Le troisième élément à prendre en compte est le confort. "Une tente ne peut être confortable" nous diriez-vous. Eh bien, détrompez-vous ! Une tente n'est pas seulement faite pour s’y allonger et dormir. Les journées à vélo peuvent être raccourcies à cause du mauvais temps ou lorsque le soleil se couche plus tôt en hiver. Dans ces cas-là, il vaut mieux que les longues heures passées sous la tente soient le plus confortable possible ! Nos critères sont alors les suivants : une hauteur suffisamment haute pour être assis correctement, assez large pour pouvoir y mettre plus que le ou les matelas, et un minimum de patio entre la moustiquaire et la toile extérieure.

Figure 4 Grande moustiquaire, idéale pour les pays chauds tel que le Laos (novembre 2019)

Figure 4 Grande moustiquaire, idéale pour les pays chauds tel que le Laos (novembre 2019)


Mais il n'y a pas que ça !

La capacité à résister à la pluie et au vent est également importante. Notre référence lors de l'achat de la tente est d'au moins 5.000 mm d'imperméabilité et que la tente résiste à des vents forts.

La couleur de la tente est également importante. Evitez les couleurs flashy et privilégiez des tons plus naturels comme le vert ou le marron afin de mieux vous camoufler dans la nature et bivouaquer en toute tranquillité.

Figure 5 Home sweet home (Pays de Galles, octobre 2020)

Figure 5 Home sweet home (Pays de Galles, octobre 2020)



Enfin le prix est à prendre en considération, mais il s'agit là d'une affaire personnelle. A titre indicatif, nous estimons que pour qu'une tente remplisse tous les critères mentionnés ci-dessus, il est nécessaire de considérer un budget minimum de 150€.

Voilà pour ce qui est de nos conseils. En résumé, le choix d'une
tente est primordial pour un périple à vélo et il est important de faire en sorte qu'elle réponde à tous vos besoins et aux objectifs que vous vous êtes fixés. Elle sera ainsi votre alliée et le cocon de votre aventure.

Pour plus d'informations sur le reste de notre matériel, n'hésitez à lire plus d’informations disponibles sur notre site web
https://421adventure.com/inourpanniers/ , vous y trouverez également des conseils pour débuter votre propre aventure à vélo https://421adventure.com/anyonecandoit/ , ainsi que des retours d'expérience de tous les pays où nous avons pédalé.

Et pour nous suivre au quotidien, retrouvez-nous sur notre chaîne
Youtube, compte Facebook et Instagram sous le nom 421adventure.

4 roues, 2 cœurs, 1 monde.

 

Figure 6 Adictes au cyclotourisme, et ce par tous les temps ! (France, décembre 2020)

Figure 6 Adictes au cyclotourisme, et ce par tous les temps ! (France, décembre 2020)

Retour

Paiement
100% sécurisé

Fidélité
récompensée

Livraison offerte
dès 30€*

Service client
performant